Next on Chafouin Epsilon

Dans un souci de transparence de ses opérations économiques, chafouin.com epsilon vous révèle aujourd’hui ses perspectives d’avenir, et notamment sa double-ambition avant de clore cette année fiscale : s’introduire en bourse au prix exceptionnellement bas de 1833$ par action (chafouin.com se posant ici en valeureux shaolin marxiste des inégalités sociales) tout en distribuant généreusement une partie de nos actifs à la concurrence, afin de supporter une économie de marché de plus en plus instable depuis notre apparition.

Il convient au préalable de rectifier les propos tenus par notre filiale irano-américaine concernant la branche européenne de Chafouin SA, une fuite non-identifiée ayant révélé, de par sa sale petite race maudite, des résultats financiers erronés. Comme le montre cette vue d’ensemble de nos employés jeunes et dynamiques, nos activités européennes se portent à merveille, particulièrement sur un plan économique, grâce aux réductions de salaire unilatérales longuement négociées afin de pouvoir embaucher en masse. De plus, suite aux revendications syndicales véhémentes ayant ébranlé le Conseil de direction, une seconde délocalisation de nos centres de production intellectuelle n’est plus à l’ordre du jour. Des usines techniques étant déjà présentes à Los Angeles, la section transnationale de la firme n’a pas jugé nécessaire une seconde fuite des cerveaux sous d’autres latitudes.

Première opération d’envergure, offensive que l’on pourrait presque qualifier de post-epsilon tant elle est ouf : la strangulation publicitaire de la ville de Paris, étouffée d’ici quelques jours sous une avalanche de stickers aguicheurs et efficaces, menant directement on the internets. La section marketing, nouvellement sur le marché de l’emploi, a d’ailleurs un message personnel à faire passer à notre partenaire sous-traitant yougoslave, que nous saluons au passage : "On te retrouvera mec, on te retrouvera".

D’un point de vue culturel, cette fin d’année risque d’être inoubliable, la quantité virtuelle de films et livres de merde de chefs d’oeuvre n’attendant que notre sacro-sainte chronique avant d’exploser le box-office s’annonçant absolument démente. Les nouvelles péripéties de Jack "Heroïn Escobar" Bauer, les historiettes romantico-sexuelles de la saison 2 de Newport bitch (et son beau logo), ainsi qu’une salve cinématographique de Noël quintessentiellement foireuse (Ocean’s Twelve, Batman begins, Blade 3) placeront donc les premières averses hivernales sous le signe de l’originalité et probablement de l’incohérence scénaristique.

Chafouin.com couvrira aussi en novembre les élections américaines en Floride from the inside, grâce à un troyen indétectable établissant une passerelle SSH dans les machines à écran tactile des bureaux de vote, spécialement installé pour l’occasion par nos services secrets informatiques. 2005 arrivera alors à grands pas, les températures glaciales aussi ; l’occasion d’aller faire un tour en Iran et en Corée du Nord, dans une équipe de GI américains dépêchée à la frontière. Vous compterez donc les tirs de mortier flocons de neige près d’une carcasse d’hélicoptère fumante en appréciant le passage en mode Stealth Kappa, consécutif à une véritable refonte des piliers principaux du site. En effet, dans un simple élan modernisateur, il a été décidé par 420 voix contre 103 que le site se doterait d’une nouvelle apparence esthétique d’ici 2007 ou 2008, le temps pour les webdesigners grassement payés au SMIC de se sentir aptes à maîtriser les articulations complexes des programmes occidentaux.

Le Politburo espère encore vivre l’actualité et entreprendre ces transformations capitales en tenant ses petits lecteurs chinois dans la main ; peace à tous.

[wesh, dans un souci d’harmonie universelle entre lémuriens chafouins et bonnasses quintessentielles, la direction O.C-ienne du WWK Inc., maison mère de Chafouin SA, a procédé à une optimisation de l’accompagnement graphique de cet article]

par petit opossum chafouin

Top React (4) Oct 25, 2004 21:53

Don't steal templates. Or logos. Seriously man, don't.