Shark Tale

Second Chamber. Apres le désastre humanisto-gerbant de Shtruk 2, nos amis sionnistes de chez Dreamworks rectifient le tir de Kassam avec Shark Tale, émouvante comédie en images de synthèse et, surtout, merveilleuse apologie du racisme et de l’intolérance. Placé dans un contexte aquatique pour amadouer chafouinement l’immense majorité d’enfants hydrocéphales qui croient, de manière un peu mystique, que les poissons parlent, le film aligne les clichés instructifs tout au long d’une histoire aux vertus soporiphiques indéniables. Le film s’installe dans une ville sous-marine, fort logiquement peuplée de poissons et de langoustes, où les chauffeurs de taxis parlent avec un accent pakistanais, les éboueurs sont des poissons "de couleur" et les italiens requins font tous partie de la Mafia. Arrive Will Smith, éboueur car noir de son état (et par éboueur, j’entends "laveur de dents de baleines", décodant un des nombreux sous-entendus du film) et petit arriviste en puissance. Pour se faire un nom et grimper dans l’échelle aquatico-sociale, il se forge par d’astucieux stratagèmes impliquant fortement un abus de ses talents de mythomane une réputation de tueur de requins. S’ensuit une histoire remplie de quiproquos nullement préconvenus et déroutants à souhait, entrecoupée de scènes d’érotisme intense entre poissons et d’interventions hilarantes d’un requin gay renégat. Oui, un putain de requin gay renégat qui pousse la pédale jusqu’à se maquiller en dauphin. Seul point négatif, Angelina Jolie reste terriblement excitante, et ce même en "jouant" le rôle d’une femme fatale-poissonoïde, ce qui poussera tristement les moins chafouins d’entre vous à vous masturber en contemplant un dessin animé en images de synthèse. Mis à part ce léger bémol, Shark Tale est un film totalement recommandable, accumulant les signes distinctifs d’un sérieux prétendant aux Oscars : histoire incohérente mais néanmoins soporifique, racisme fusant toutes les deux vannes, et, cerise sur le gâteau, coïts sensuels entre poissons sexys.

par petit tarsier chafouin

Top React (0) Oct 15, 2004 4:38

Don't steal templates. Or logos. Seriously man, don't.