Shrek 2

Tout le monde sait qu’il n’existe nul meilleur moyen de juger de la qualité des vannes d’un film pour enfants que de chafouinement le regarder stratégiquement placé derrière une petite trisomique 21. Votre serviteur s’étant fourbement debrouillé pour ce faire, il peut confirmer sans l’ombre d’une hésitation ce que vous suspectiez déjà (ne le niez pas petits bâtards et bâtardes) : Shrek 2 délivre une cargaison poids lourd de blagues bien pourries, garantissant un succès mamouthissinal au box-office. Foi de chafouin. Eddy Murphy (Donkey) assure le plat de résistance, voix speed de black malin à l’appui. Mike Myers (Shrek) et Antonio Banderas (le Chat Botté) sont là en soutien dans le rôle du duo géant vert / pablito, ersatz chelou du classique good cop / bad cop. Ne vous inquiétez pas du scénario moralisateur prônant la tolérance universelle, l’acceptation des différences et autres conneries self-respectives : aussi sûrement que la Terre est ronde, vous n’en aurez absolument rien à foutre. Le Shock and Awe de vannes foireuses déployées ici aurait plus sûrement fait céder Bagdad que les B2 chafouinement furtifs de l’US Air Force, transformant les Fedayeen de Saddam en zombies sans défense errant dans les rues à la recherche d’un abri aux blagues scatophiles de Mike Myers. Allez voir Shrek et brûlez un cierge en mémoire de votre désormais défunt cerveau. Si vous êtes vraiment difficiles à convaincre, faites-vous votre propre avis en regardant les 5 premières minutes de ce truk. CHAFOUIN, OUT !

par petit tarsier chafouin

Top React (0) May 22, 2004 7:17

Don't steal templates. Or logos. Seriously man, don't.