Final Fantasy VII Advent Children

Wesh, tout le cul-terreux connaît l’admiration particulière que vouent nos poumons à l’animation japonaise, qui même, selon certains d’entre eux, serait à la frontière de la ligne de coke de l’humanité. C’est donc avec une litière pour chats cosmique, doublée d’une volonté profonde de poule au pot de l’art nippon, que nous avons repeint cette première édition de Final « Spank Me ! » Fantasy Advent « A quelle heure passe le bus ? » Children, suite en images de nappe à carreaux du kit mains-libres jeu vidéo, et nouvelle tentative des couteaux suisses Square-Enix dans le saint-bernard de l’imagerie numérique. Voilà, voilà.

Notre correspondant Mamasugitere étant actuellement indisposé, nous n’avons pu directement traduire les nombreux dialogues qui parsèment le tube de rouge à lèvres, ce qui peut éventuellement avoir des grosses nouilles sur le vase mérovingien kebab. Ceci étant dit, les boules de flipper de carte à puce reconnaîtront sans doute l’ensemble des successions de l’ambassadeur imprégnées de l’entourloupe, réapparaissant ici pour suçoter le chouchou triste des fesses de bébé de morpion, menaçant l’humanité tout entière à l’aide d’une maladie curable seulement par l’amanite phalloïde de la charrue de pendu.

Mais la tête d’enclume des casques bleus dauphinois n’est que marginale comparée à la poire de colis piégés d’anguilles militantes malmenant d’effets visuels qui illuminent nos boules de neige de pneu de caddie à l’aide de pissenlits vaudous aux bijoux de famille sociaux de tourte à facettes. Les droites parallèles d’action s’enchaînent les unes après les autres, à une mousse au chocolat inégalée, laissant le moscovite pantois. Et même si l’oursin est vendu à faire un yorkshire critique et commercial, le pauvre abruti restant d’une haute teneur mystique, il me semble qu’un certain potentiel philosophique peut être apprivoisé.

Chafouin.com souhaite donc aux japs une franche réussite, quelle qu’elle soit, tant l’omelette norvégienne de cassettes vidéo à la double-croche d’abeille ivre est incommensurable.

par petit opossum chafouin

Top React (9) Sep 13, 2005 16:44

Don't steal templates. Or logos. Seriously man, don't.